Le 5G : technologie clé pour le développement de la voiture autonome

Le 5G : technologie clé pour le développement de la voiture autonome

Les statistiques révèlent que la majorité des accidents routiers résulte des erreurs humaines. Les constructeurs automobiles ont travaillé depuis longtemps sur la réalisation d’une voiture autonome qui serait dotée de plusieurs fonctions d’aide au conducteur. Pour concrétiser cela, ils sont obligés de collaborer avec les opérateurs télécoms pour mettre en place la technologie 5G qui remplit jusqu’ici les exigences de la conduite autonome.

Une voiture autonome, c’est quoi ?

Une voiture autonome est une voiture dotée d’un système de pilotage automatique qui lui permet de rouler sur la voie publique sans l’intervention d’un conducteur. En général, elle est constituée par des capteurs (caméras, détecteurs d’obstacles…) et des technologies de localisation (GPS, RADAR,…) qui collectent des données. Ces données sont utilisées par un logiciel intelligent qui reconstitue l’environnement où se trouve l’automobile afin de pouvoir prendre des décisions comme le freinage, le ralentissement, les clignotants, etc. La conduite autonome vise à améliorer la sécurité routière et à réduire les embouteillages.

Qu’apporte le réseau mobile 5G dans tout ça ?

Le véhicule autonome exige à la base un réseau de communication rapide, fiable et pouvant supporter une énorme densité de communications au km². Justement, le réseau mobile 5G promet un débit dix fois plus élevé, une latence faible, et un plus grand nombre de communications. Le temps de réponse (latence) faible améliore également la prise de décisions autonomes. Il est de l’ordre de quelques millisecondes, ce qui permet par exemple de freiner plus rapidement et à temps en cas d’obstacle sur la route. Le 5G permet aussi les communications entre véhicules et entre un véhicule et son environnement ou le V2X (Vehicle To Anything). En utilisant cette technologie, la voiture collecte des informations en temps réel et en permanence à partir des dispositifs qui lui sont connectés. Sans rentrer dans les détails, la 5G utilise ici l’internet des objets (IoT). Par exemple, un conducteur peut être prévenu d’une panne de voiture à quelques kilomètres de son emplacement, et peut ainsi emprunter un autre chemin. La circulation est de ce fait fluidifiée. La 5G répond dans ce cas à un autre effet attendu de la voiture autonome qui est l’amélioration de la circulation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *