Test Mavic Pro: un drone pas comme les autre

Test Mavic Pro: un drone pas comme les autre

A la sortie du Mavic Pro, le fabricant de drone DJI était plus que confiant. En effet, cette dernière de la nouvelle génération du Mavic promettait déjà des résultats inattendus, d’après les rumeurs. Poussons plus loin l’expérience en faisant connaissance avec cet appareil volant de la dernière génération.

Présentation d’un drone hors du commun

Le plus grand avantage de ce drone est sa compacité. Il peut se replier sur lui-même et peut être glissé dans n’importe quel sac. À ne pas le confondre avec les petits drones de sa taille, ce dernier est fait d’une flottille de technologie et de performance ! Une finition d’excellence, des matériaux solides, tout cela compose ce petit bijou. Une fois replié, le drone avec ses dimensions sont de la taille d’une petite briquette. Sa dimension de 19.9 x 8.3 x 8.3 cm en dit long. Moins encombrant en plus d’être de petite taille, ses capacités dépassent pourtant ceux des grands modèles. En effet, doté d’une caméra haute résolution Ultra HD, l’appareil peut filmer en 4K 30p et en mode cinéma 4k 24P. Le tout est stabilisé sur une nacelle à trois axes. Un capteur CMOS de ½,3 pouces sur 12.3 mégapixels effectifs et d’un angle de 78,8° lui procure également, une vision grand angle. En somme, des options classiques, mais aussi des plus qui ont été intégrés par DJI dans ce mini-drone. Parmi les plus aperçues, on a les modes retour automatique, ou Follow me comme dans la Phantom4 sont des classiques, mais le petit plus de la Mavic réside dans le fait qu’elle peut suivre un objet par reconnaissance 3D, ou d’aller vers un point donné juste en tapotant le moniteur. Il peut également, prendre un Selfie, juste en le commandant par un mouvement de bras, ainsi que d’éviter des obstacles qui se retrouvent sur son itinéraire, automatiquement. Propulsé à 65 kmh par 4 moteurs en mode sport, il peut voler 27 minutes. Une autonomie d’excellence pour ce petit appareil.

Mise en vol : comment ça se passe ?

Une superbe expérience nous a séduit sur l’ensemble du drone à terre comme en vol. De simples gestes à faire suffisent pour le parer au décollage. En effet, il suffit de déplier les bras supérieurs du drone, ensuite les bras inférieurs pour que la machine soit prêt à s’envoler. La phase de décollage est très simple. Pour ce faire, on doit juste allumer la télécommande puis, appuyer sur le bouton placé au dos de la batterie. Une fois le drone apparié à la télécommande, la liaison GPS se fait très rapidement. Dès lors que l’appareil est connecté, vous pourrez effectuer des réglages, comme la fréquence de réponse, le calibrage de la nacelle, l’activation de l’anti-obstacle, l’altitude max, etc. Une fois que vous êtes prêts, vous n’aurez plus qu’à manier les manettes en les tirant vers vous ou, appuyer sur la petite icône située en haut de l’interface. Il pourra alors, s’élèver à environ deux mètres du sol et prêt à recevoir les ordres. Une fois lancé, le Mavic Pro peut atteindre les 65 km/h. Facile à manier, il peut voler au ras du sol et faire des sprints en forêt. Mais assurez-vous dans ce cas, d’avoir activé le mode avoidance afin qu’il puisse éviter les obstacles. Par ailleurs, deux capteurs travaillent à stabiliser l’appareil et lui permettent de contrer des vents avec une force de 38 km/h. Son poids, malgré sa petite taille pèse, plus lourd qu’une bouteille. En somme, rien à dire de mauvais sur l’appareil. Le Mavic pro est le meilleur drone de la gamme DJI, mis en vente sur le marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *